{Mots d’autrefois} sur les patriotes

Que le peuple de cette province, ne peut considérer les résolutions des ministres et du parlement et les prétendues lois dont elles seront la base, que comme une rupture du contrat social qui existe entre la mère-patrie et ce pays, en le privant de toute garantie de liberté et de bon gouvernement, le remplaçant par celui de la force, sous le prétexte tyrannique d’une nécessité dont on n’était pas juge; et qu’un pareil ordre de choses ne peut durer qu’autant de temps qu’un peuple qu’on veut courber ne peut le renverser.

Motion d’Étienne-Paschal Taché
lors de l’assemblée des Patriotes de Saint-Thomas, le 26 juin 1837.
(Le Canadien, le 3 juillet 1837)


/Tags: , , ,
Partagez cet article :


0
commentaire

Laisser un commentaire

La Ville de Montmagny se donne le droit de ne pas publier des commentaires jugés haineux ou irrespectueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Ville de Montmagny

Propulsé par numérique.ca