{Mots d’autrefois} sur le souvenir

Les dernières lignes de Figures et paysages sont celles-ci:

Aujourd’hui un idéal nouveau frissonne sour les
fronts. Ceux-là vont au Progrès par un autre chemin:
l’ambition et la fortune s’élèvent sur les ruines
du sentiment romanesque. La chevalerie est
morte, mais chaque siècle apporte sa somme de
joies et de luttes et c’est un devoir de chérir ses
morts, comme c’est un devoir d’espérer l’avenir.
C’est pourquoi, par ce soir de mai, radieux, j’ai
évoqué les visions d’autrefois, qui me sont apparues
dans la gloire du soleil couchant: comme un
grand amour qui m’enveloppait dans un beau souvenir
et dans une immense promesse.

Montmagny, 17 mai 1910.

DE BIENVILLE, Louyse. Figures et paysages, Beauchemin, Montréal, 1931, p.234-235.

Au plaisir de se retrouver l’an prochain! 🙂


/Tags: , ,
Partagez cet article :


0
commentaire

Laisser un commentaire

La Ville de Montmagny se donne le droit de ne pas publier des commentaires jugés haineux ou irrespectueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Ville de Montmagny

Propulsé par numérique.ca